Identificando Especies Culturalmente Clave Haga click aquí para la versión en español

Identifying Cultural Keystone Species Click here for English version

Identifier les Espèces Culturelles Clés Cliquez ici pour la version française

Identifizierung kultureller Keystone-Arten Klicken Sie hier für die deutsche Version

Identificação de Espécies Culturalmente Chaves Clique aqui para ver a versão em português

Identifikasi Spesies Kunci Budaya Klik di sini untuk versi Bahasa Indonesia

Идентификация Культурных Ключевых Видов Нажмите здесь, чтобы перейти к русской версии

Identifier les Espèces Culturelles Clés

Les Espèces Culturelles Clés (ECC) sont des espèces de plantes, d’animaux ou de champignons d’une importance exceptionnelle pour un groupe culturel ou ethnique. Alors que ces groupes valorisent de nombreuses espèces, ils accordent une très grande valeur seulement à quelques ECC [1,2]. Ces espèces clés sont souvent prédominantes dans le langage, les pratiques culturelles (comme les cérémonies par exemple), les traditions, l’alimentation, la médecine, les objets et l'histoire d’une communauté. Par exemple, le cacaoyer (Theobroma cacao) est une espèce culturelle clé pour les Kuna du Panama. L’arbre incarne un caractère mythologique aux pouvoir guérisseurs. Cette communauté prête au fruit des vertus protectrice, nourricière et médicinale. La disparition du cacaoyer pourrait avoir des impacts d’ordres matériels et culturels très importants pour les Kuna.

Notre objectif est d’identifier les ECC  qui ont déjà été signalés pour un large éventail de communautés autour du monde. Pour ce faire, nous réalisons une courte enquête auprès de chercheurs et de professionnels qui ont une connaissance approfondie des valeurs attribuées à la nature pour un groupe culturel donné. Les participants sont priés de s'appuyer sur le matériel publié ou sur ses connaissances d'experts 1) pour lister les espèces culturellement importantes pour des groupes spécifiques, 2) pour rendre compte des contributions supplémentaires aux personnes fournies par ces espèces [3], et 3) pour fournir une référence pour la source de informations. Les informations collectées dans cette enquête seront utilisées dans des publications scientifiques qui souligneront l’étendue géographique et les contributions des ECC aux sociétés à travers le monde. Pour reconnaître la contribution des participants à cette enquête, nous allons 1) préparer une annexe citant toutes les références compilées dans le cadre de l'enquête et 2) organiser un groupe de discussion avec les participants intéressés. Les résultats seront aussi utilisés pour informer les stratégies globales de conservation de la biodiversité au travers de documents d’orientation politique qui souligneront l’importance de prendre en compte les aspects culturels dans ces stratégies [4, 5]. Cette enquête collecte des données anonymes, à caractère non personnel sur les ECC, et ne vous prendra que 5 à 15 minutes per ECC. En répondant à cette enquête, vous consentez au transfert et au stockage des informations non personnelles sur un serveur en Europe.

Cette initiative de recherche fait partie du groupe de travail « Interactions Fonctionnelles et Objectifs pour la Biodiversité » (en anglais : FItBiTs) du Centre pour l’Analyse Ecologique et la Synthèse (NCEAS). L’objectif du groupe de travail est de mieux comprendre quels sont les organismes clés qui soutiennent les contributions de la nature aux sociétés. Les instituts partenaires incluent l’Institut pour les Sciences Environnementales et Technologiques (Universitat Autònoma de Barcelona, Espagne), le Centre Basque pour le Changement Climatique (BC3), le Núcleo Diversus sur la Diversité et la Durabilité (Córdoba, Argentine), le Département de Biologie Évolutive et d’Études Environnementales (Université de Zurich, Suisse) et le Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive (CEFE, France). Pour plus d’informations, contacter Victoria.reyes@uab.cat.

Cette enquête est ouverte à tous. N’hésitez pas à envoyer le lien à d’autres personnes qui pourraient être intéressées.

Références

[1] Garibaldi, A., Turner, N.J., 2004. Cultural keystone species: implications for ecological conservation and restoration. Ecol. Soc. 9, 1.

[2] Uprety, Y., Asselin, H., Bergeron, Y., 2013. Cultural importance of white pine (Pinus Strobus l.) to the Kitcisakik Algonquin community of Western Quebec, Canada. Can. J. For. Res. 43, 544–551.

[3] Díaz, S., et al., 2018. Assessing nature’s contributions to people. Science 359 (6373): 270–272.

[4] Coe, M.A., Gaoue, O.G., 2020. Cultural keystone species revisited: are we asking the right questions? J. Ethnobiol. Ethnomed.

[5] Freitas, C.T., et al., 2020. Co‐management of culturally important species: A tool to promote biodiversity conservation and human well‐being. People Nat. 2, 61–81.